Shotaflor 300 mg/ml ad us. vet.

ANTIBIOTIQUE POUR BOVINS ET PORCINS

Shotaflor 300 mg

COMPOSITION
1 ml contient: Florfenicolum 300 mg, Dimethylsulfoxid, Propylenglycolum, Macrogolum 400, ad solutionem pro 1 ml.

PROPRIÉTÉS / EFFETS
Le florfénicol est un antibiotique synthétique à large spectre, efficace contre la plupart des agents pathogènes à Gram positif et à Gram négatif des animaux domestiques. Le florfénicol exerce un effet bactériostatique en inhibant la synthèse des protéines bactériennes au niveau des ribosomes. Le florfénicol est considéré comme antibiotique bactériostatique, des études in-vitro ont mis en évidence une activité bactéricide contre Mannheimia haemolytica et Pastorella multocida. Des tests de laboratoire ont montré que le florfénicol est efficace contre la plupart des agents bactériens isolés dans les maladies respiratoires des bovins et des porcins, y compris Mannheimia haemolytica, Pasteurella multocida et Arcanobacterium pyogenes (bovins), ainsi que Actinobacillus pleuropneumoniae et Pasteurella multocida (porcins).

PHARMACOCINÉTIQUE
Après administration intramusculaire de la préparation à la dose recommandée de 20 mg/kg chez le bovin, un taux sanguin efficace est maintenu pendant 48 heures. La concentration sérique maximale moyenne (Cmax) de 3,37 μg/ml est atteinte 3,3 heures (Tmax) après l'injection. La concentration sérique moyenne s'élève à 0,77 μg/ml 24 heures après l'injection. Après administration sous-cutanée de la préparation à la dose recommandée de 40 mg/kg chez le bovin, un taux sanguin efficace est maintenu durant 63 heures. La demi-vie moyenne d'élimination est de 18,3 heures. Après administration intraveineuse de florfénicol à des porcins, la clairance plasmatique moyenne est de 5,2 ml/min/kg et le volume de distribution moyen se situe à 948 ml/kg. La demi-vie moyenne d'élimination est de 2,2 heures. Au terme de la première application intramusculaire de florfénicol chez des porcins, des concentrations sériques maximales de 3,8 à 13,6 μg/ml sont atteintes au bout de 1,4 heure, la demi-vie moyenne d'élimination étant de 3,6 heures. Après la seconde application intramusculaire à des porcins, les concentrations sériques maximales atteintes après 1,8 heure sont comprises entre 3,7 et 3,8 μg/ml. 12 à 24 heures après l'administration par voie i.m., les concentrations sériques sont inférieures à 1μg/ml de la CMI90 des pathogènes cibles porcins. Les concentrations de florfénicol dans le tissu pulmonaire correspondent aux concentrations plasmatiques, dans un rapport d'environ 1:1. Après application intramusculaire à des porcins, le florfénicol est rapidement éliminé, principalement par les urines. Le florfénicol est métabolisé dans une très large mesure.

 

INDICATIONS
Maladies infectieuses provoquées par des germes sensibles au florfénicol. Traitement des infections respiratoires à Mannheimia haemolytica et Pasteurella multocida chez le bovin. Traitement des infections respiratoires aiguës à Actinobacillus pleuropneumoniae et Pasteurella multocida sensibles au florfénicol chez le porcin.

POSOLOGIE / MODE D'EMPLOI
Bovin (i.m. / s.c.):
Application intramusculaire: 20 mg/kg de poids vif (1 ml /15 kg de poids vif). Administrer deux fois à 48 heures d'intervalle. Utiliser des aiguilles d'injection de gros calibre (16 gauges). Application sous-cutanée: 40 mg/kg de poids vif (2 ml /15 kg de poids vif). Administration unique. Utiliser des aiguilles d'injection de gros calibre (16-G). Le volume administré ne doit pas excéder 10 ml par site d'injection. L'injection doit être réalisée exclusivement au niveau du cou de l'animal.
Porcin (i.m.):
Application intramusculaire: 15 mg/kg de poids vif (1 ml / 20 kg de poids vif). Administrer deux fois à 48 heures d'intervalle. Utiliser des aiguilles d'injection de gros calibre (16-G). Le volume administré ne doit pas excéder 3 ml par site d'injection. L'injection doit être réalisée exclusivement au niveau des muscles du cou de l'animal.
Bovin et porcin:
Il est recommandé de traiter les animaux au stade précoce de la maladie et de contrôler le résultat du traitement 48 heures après la seconde injection. Si les symptômes cliniques de la maladie respiratoire persistent 48 heures après la seconde injection, il faut poursuivre le traitement avec un autre antibiotique jusqu'à la disparition des symptômes cliniques. Désinfecter le bouchon du flacon d'injection avant le prélèvement de chaque dose. Utiliser des aiguilles ainsi que des seringues sèches et stériles. Ne pas percer le bouchon plus de 25 fois.

LIMITATIONS D'EMPLOI
a. Contre-indications
Ne pas administrer aux taureaux destinés à la reproduction.
Ne pas administrer aux vaches laitières productrices de lait destiné à la consommation humaine.
Ne pas administrer aux verrats destinés à la reproduction.
Ne pas administrer aux porcelets d'un poids inférieur à 2 kg.
Ne pas administrer en cas d'allergies existantes au florfénicol.
b. Précautions d'emploi
L'utilisation de SHOTAFLOR 300 mg/ml doit reposer sur la réalisation d'un antibiogramme. Les études réalisées sur des animaux de laboratoire n'ont fourni aucun indice d'un potentiel embryo- ou foetotoxique imputable au florfénicol. L'influence du florfénicol sur la capacité de reproduction et sur la gestation des bovins n'a pas été étudiée à ce jour. La préparation ne doit être utilisée qu'après l'évaluation du rapport bénéfice/risque par le vétérinaire traitant. L'innocuité de la préparation chez les porcins en période de gestation et de lactation n'est pas démontrée. L'utilisation de la solution injectable SHOTAFLOR 300 mg/ml pendant la gestation et la lactation des porcins n'est donc pas recommandée.
Surdosage : après l'administration d'une dose 3 fois supérieure à la dose recommandée ou plus à des porcins, une diminution de la consommation alimentaire, de la consommation d'eau ainsi qu'une moindre prise de poids ont été constatées. Après l'administration d'une dose 5 fois supérieure à la dose recommandée ou plus, des vomissements ont été observés également.

EFFETS INDÉSIRABLES
Bovin: Une diminution de la consommation alimentaire et un ramollissement transitoire des fèces peuvent survenir au cours du traitement. Les animaux traités récupèrent rapidement et complètement dès la fin du traitement. Après application intramusculaire et sous-cutanée de la préparation, des inflammations au site d'injection persistant pendant plus de 14 jours peuvent se manifester.
Porcin: Normalement près de 50% des animaux traités présentent une diarrhée transitoire et/ou un érythème/oedème péri-anal et rectal. Ces symptômes peuvent être observés jusqu'à environ une semaine après l'application. Des gonflements locaux au niveau du site d'injection peuvent apparaître jusqu'à 5 jours après l'injection. Des réactions inflammatoires au site d'injection peuvent persister pendant une durée allant jusqu'à 28 jours. Dans des conditions de terrain, 30% des porcins ont montré une pyrexie (40°C) avec soit un état général légèrement diminué, soit une dyspnée mineure une semaine voire plus après l'administration de la seconde dose.

DÉLAIS D'ATTENTE
Tissus comestibles
bovins (inj. i.m.): 30 jours (pour 20 mg/kg de poids vif, 2 applications)
bovins (inj. s.c.): 44 jours (pour 40 mg/kg de poids vif, application unique)
porcins: 18 jours
Ne pas administrer aux vaches laitières productrices de lait destiné à la consommation humaine.

INTERACTIONS
Aucune connue.

REMARQUES PARTICULIÈRES
Manipuler ce produit avec précaution afin d'éviter tout risque d'auto-injection accidentelle. Ne pas utiliser en cas de sensibilité connue au propylène-glycol et aux polyéthylènes-glycols.
Conservation et stabilité: Conserver à température ambiante (15° - 25°C) dans l'emballage d'origine et à l'abri de la lumière. Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention "Exp" sur le récipient. Stabilité après ouverture du récipient: 28 jours. Tenir hors de la portée des enfants.

SWISSMEDIC 61'873 (A)
Code ATCvet: QJ01BA90

PRÉSENTATIONS
Flacon à 50 ml
Flacon à 100 ml
Flacon à 250 ml

TITULAIRE DE L'AUTORISATION
Virbac (Switzerland) AG, Opfikon

Mise à jour de l'information : novembre 2011