Xylasin 2 % ad us. vet., solution injectable

Sédatif, analgésique, myorelaxant pour bovins, chevaux, chiens et chats

 

Xylasin 50 ml


COMPOSITION
1 ml de solution injectable contient:
Principe actif: Xylazinum (ut Xylazini hydrochloridum) 20 mg
Excipiens: Natrii chloridum, Conserv.: Methylis parabenzoas (E218) 1 mg, Aqua ad iniect. q.s. ad solutionem.

PROPRIÉTÉS/EFFETS
Xylasin 2 % contient le principe actif xylazine. La xylazine est un agoniste des récepteurs adrénergiques α2 qui stimule des récepteurs adrénergiques α2 centraux et périphériques. Par la stimulation des récepteurs adrénergiques α2 centraux la xylazine produit un effet analgésique évident. Au-delà de l'effet adrénergique α2, la xylazine possède également des effets adrénergiques α1. La xylazine produit une relaxation des muscles par l'inhibition de la transmission intraneuronale des impulsions au niveau du cerveau.
Les propriétés analgésiques et myorelaxantes présentent des variations inter-espèces importantes. Une analgésie suffisante n'est généralement obtenue qu'en association avec d'autres médicaments.
Dans un grand nombre d'espèces, l'administration de xylazine induit un effet d'hypertension artérielle de courte durée suivi d'une période plus longue d'hypotension et de bradycardie. Ces actions opposées sur la pression artérielle sont liées aux effets α2- et α1-adrénergiques de la xylazine.
L'influence de la xylazine sur divers effets endocriniens est décrite: l'inhibition de la sécrétion de l'insuline (par l'intermédiaire des récepteurs α2 des cellules ß du pancréas) et la diminution de la production d'ADH (polyurie).

PHARMACOCINÉTIQUE
Après injection i.m., l'absorption et l'effet sont rapides. Les concentrations plasmatiques maximales sont habituellement atteintes dans les 15 min, puis diminuent de manière exponentielle. La xylazine est une base organique fortement liposoluble, qui diffuse largement et rapidement dans les tissus (volume de distribution 1,9 à 2,7). Dans les minutes qui suivent une injection intraveineuse, on la retrouve à forte concentration dans les reins, le foie, le cerveau, l'hypophyse et le diaphragme. Ceci démontré le passage rapide du sang dans les tissus. Sa biodisponibilité intramusculaire est incomplète et variable (de 52 à 90 % chez le chien à 40 à 48 % chez le cheval). La xylazine est en grande partie métabolisée et rapidement éliminée (±70 % par voie urinaire, élimination entérique d'environ 30 %). L'élimination rapide est probablement liée à une métabolisation importante plutôt qu'à une excrétion rénale rapide de xylazine inchangée.

INDICATIONS
Sédatif, analgésique, myorelaxant pour bovins, chevaux, chiens et chats. Prémédication en association avec un anesthésique.

POSOLOGIE/MODE D'EMPLOI
Remarques générales
Selon l'espèce, Xylasin 2 % peut être administré par voie intramusculaire, par voie sous-cutanée ou lentement par voie intraveineuse:
Bovins: intraveineuse, intramusculaire
Chevaux: intraveineuse
Chiens: intraveineuse (i.v.), intramusculaire (i.m.)
Chats: intraveineuse, intramusculaire, sous-cutanée (s.c.)

Bovins:

 Dosage Principe actif xylazine (mg/kg) Xylasin 2 % (ml/100 kg) Xylasin 2 % (ml/500 kg)
 A: intramusculaire
 I   0,05 0,25 1,25
 II  0,10 0,50 2,50
 III*  0,20 1,00 5,00
 IV*   0,30 1,50 7,50
 B: intraveineuse
 I   0,016-0,024 0,08-0,12 0,40-0,60
 II   0,034-0,050 0,17-0,25 0,85-1,25
 III*   0,066-0,100 0,33-0,50 1,65-2,50
 Dosage I: Sédation et légère diminution du tonus musculaire. La capacité derester debout est maintenue.
 Dosage II: Sédation, diminution marquée du tonus musculaire et analgésie dans une certaine mesure. Les bovins restent généralement debout, mais peuvent aussi se coucher.
 Dosage III: Sédation profonde, diminution encore plus marquée du tonus musculaire et un certain degré d'analgésie. Les bovins se couchent.
 Dosage IV: Sédation très profonde, forte diminution du tonus musculaire et un certain degré d'analgésie. Les bovins se couchent.

*seulement après une privation alimentaire

Lors d'une administration intraveineuse de xylazine, la dose recommandée pour administration intramusculaire se réduit, en fonction de la réaction individuelle de l'animal, à 1/3 – 1/2. Tandis que l'effet intervient plus rapidement après administration intraveineuse, la durée d'action est normalement plus courte.
Si nécessaire, l'effet de la xylazine peut être renforcé et/ou prolongé par une deuxième administration. La dose totale administrée ne devrait pourtant pas dépasser le dosage IV.

Chevaux:
Administration unique de 0,6-1,0 mg de xylazine/kg de poids vif lentement en i.v. (3-5 ml/100 kg de poids vif).
En fonction de la dose, on obtient une sédation légère à forte, accompagnée d'une analgésie et myorelaxation d'intensité individuellement variable.
Pour des interventions douloureuses chez le cheval, Xylasin 2 % doit être associé avec d'autres préparations. Les principes de l'anesthésiologie sont à respecter.

Associations possibles avec d'autres préparations:
A. Opération chez l'animal en position debout (interventions mineures et courtes)
Xylazine/L-Polamivet
3-4 ml de xylazine et 2-3 ml de L-Polamivet par 100 kg de poids vif i.v. Les deux préparations
peuvent être injectées en même temps.
B. Pour des opérations chez l'animal en position couchée, comme prémédication avant
une anesthésie générale
1. Xylazine/kétamine (narcose de brève durée)
5 ml de xylazine et 200 mg de kétamine par 100 kg de poids vif en i.v.
La kétamine 2 minutes après la xylazine.
Durée de l'effet: 20-25 minutes. Rétablissement après 30 minutes. Possibilité d'appliquer une demi-dose supplémentaire mélangée dans une seringue.
2. Xylazine/isoflurane (anesthésie par inhalation avec de l'isoflurane)
4 ml de xylazine/100 kg de poids vif en i.v. et en position couchée. Anesthésie par intubation selon effet.

Chiens:
Administration unique de 0,5-3,0 mg de xylazine/kg de poids corporel (PC) (0,025-0,15 ml/kg PC).
En fonction de la dose, sédation et myorelaxation légère à forte, ainsi qu'analgésie d'intensité individuellement variable (30-120 minutes).

Associations possibles avec d'autres préparations:
1. Xylazine/L-Polamivet
1 ml de xylazine en i.m./10 kg de PC et env. 1,5-2,0 ml de L-Polamivet en i.m.
En cas d'interventions prolongées, possibilité d'un dosage ultérieur prudent avec L-Polamivet, selon l'effet du produit avec un dosage peu élevé.
2. Xylazine/kétamine
1 ml de xylazine/10 kg et 60-100 mg kétamine/10 kg.

Chats:
Administration unique de 0,5-4,0 mg de xylazine/kg PC en i.v., i.m. ou s.c. (0,025-0,2 ml/kg PC).
En fonction de la dose, sédation et myorelaxation légère à forte, ainsi qu'analgésie d'intensité individuellement variable (30-120 minutes).

Associations possibles avec d'autres préparations:
1. Xylazine/kétamine
0,1 ml de xylazine/kg et 5-15 mg de kétamine/kg.
2. Xylazine/isoflurane
Anesthésie par intubation ou par inhalation.
Les analeptiques raccourcissent ou affaiblissent une sédation qui est trop prolongée ou profonde.

Remarque
Les remarques présentées par la plupart des fabricants au sujet des préparations précitées, figurant dans les modes d'emploi correspondants, ne sont nullement touchées par les présentes déclarations.

Surdosage
En cas de surdosage, des arythmies cardiaques, une hypotension et une profonde dépression du SNC et de la respiration peuvent se produire. Des spasmes ont également été signalés suite à des surdosages. Les antagonistes de la xylazine sont les antagonistes α2-adrénergiques.

Pour traiter les effets dépresseurs respiratoires de la xylazine, un support respiratoire mécanique associé ou non à des stimulants respiratoires (par ex.: doxapram) est conseillé.

LIMITATIONS D'EMPLOI
Contre-indications
Ne pas utiliser:

  • chez les animaux atteints d'obstruction gastro-intestinale, car les propriétés myorelaxantes du médicament semblent en accentuer les effets, ainsi qu'en raison des risques de vomissements.
  • chez les animaux présentant une insuffisance rénale ou hépatique sévère, un dysfonctionnement respiratoire, des anomalies cardiaques, une hypotension et/ou un choc.
  • chez les animaux diabétiques.
  • en cas d'antécédents de crises d'épilepsie.
  • chez les veaux âgés de moins d'1 semaine, chez les poulains âgés de moins de 2 semaines, ni chez les chiots et les chatons âgés de moins de 6 semaines.


Ne pas administrer au cours des derniers stades de la gestation (risque de mise bas prématurée), sauf au moment de la mise bas (voir 'Précautions').

Précautions
Les animaux étant susceptibles de répondre à des stimuli extérieurs, les maintenir au calme. Evitez l'administration intra-artérielle.
Les animaux âgés, malades ou épuisés sont plus sensibles à la xylazine, tandis que les animaux peu domestiqués, nerveux ou particulièrement excitables nécessitent parfois une dose un peu plus élevée.
La combinaison avec des analgésiques du type morphinique renforce l'effet de la xylazine.
Chez les animaux déshydratés, utiliser la xylazine avec prudence.
Ne pas dépasser la dose recommandée.
Après administration du produit, laisser les animaux au repos dans un endroit calme jusqu'à obtention de l'effet sédatif désiré.
Laisser les animaux dans un endroit frais lorsque la température ambiante dépasse 25 °C et les garder au chaud lorsque la température ambiante est basse.
En cas d'intervention douloureuse, utiliser la xylazine en association avec un anesthésique local ou une anesthésie générale.
L'administration de xylazine provoque des ataxies de degrés très différents.
Isoler les animaux traités et les surveiller attentivement jusqu'à disparition complète de l'effet (surveillance des fonctions cardiaques et respiratoires, y compris en phase post-opératoire).
Pour l'utilisation chez de jeunes animaux, voir ‘Contre-indications'. L'utilisation de xylazine chez les jeunes animaux en dessous de ces limites d'âge après une évaluation bénéfice/risque par le vétérinaire traitant.
L'association avec d'autres agents pré-anesthésiques ou anesthésiques doit faire l'objet d'une évaluation bénéfice/risque prenant en compte la composition des médicaments utilisés, leur dose et la nature de l'intervention. Les doses recommandées sont susceptibles de varier en fonction de l'association anesthésique choisie.

Bovins:
Les ruminants sont particulièrement sensibles à la xylazine. Normalement, les bovins restent debout après l'administration de faibles doses, mais il peut arriver que quelques animaux se couchent. Après administration du dosage maximal recommandé, la plupart des animaux se couchent et certains se mettent en décubitus latéral.
Le tympanisme, parfois observé chez les bovins couchés, peut être évité en maintenant l'animal en décubitus sternal. Pour éviter l'aspiration de salive ou d'aliments, mettre la tête et le cou en position déclive.
Les fonctions motrices réticulo-ruminales étant déprimées après injection de xylazine, des ballonnements peuvent survenir. Il est conseillé de supprimer l'eau et la nourriture pendant quelques heures avant l'administration de xylazine.
La capacité d'éructer, de tousser et de déglutir est maintenue mais réduite au cours de la période de sédation. Surveiller attentivement les animaux pendant la période de réveil et les maintenir en décubitus sternal.
Des effets menaçant le pronostic vital (défaillance respiratoire et collapsus circulatoire) peuvent se produire après administration i.m. de doses supérieures à 0,5 mg/kg. Déterminer la dose avec une très grande précision.

Chevaux:
Utiliser la dose la plus faible possible.
La xylazine inhibant la motricité intestinale normale, n'utiliser la xylazine en cas de coliques que si les chevaux ne répondent pas aux analgésiques. L'usage de xylazine doit être évité chez les chevaux présentant un dysfonctionnement du cæcum.
Les chevaux doivent jeûner pendant 12 heures avant une anesthésie de courte durée ou par inhalation en position couchée.
Après administration de xylazine, les chevaux sont réticents de se déplacer. Dans la mesure du possible, administrer le médicament à l'endroit où le traitement/l'examen doit avoir lieu.
La xylazine provoque des ataxies de degrés différents. Par conséquent la xylazine doit être utilisée avec prudence chez les chevaux lors de manipulations des extrémités inférieurs ou des castrations en position debout.
Etre prudent lors de l'administration de xylazine à des chevaux avec une fourbure.
Les chevaux avec des maladies respiratoires peuvent développer une dyspnée menaçant le pronostic vital.

Chiens, chats:
Des vomissements s'observent habituellement dans les 3 à 5 min suivant l'administration de xylazine. Il est conseillé de laisser les chiens et chats à jeun pendant 12 h avant une intervention. Ils peuvent boire de l'eau à volonté.
L'administration préalable d'atropine peut permettre de réduire la salivation et les effets bradycardiques.
La xylazine inhibe la motricité intestinale normale. Elle est déconseillée en sédation pour les radiographies du tractus gastro-intestinal supérieur, car elle favorise le remplissage au gaz du tractus gastro-intestinal et rend l'interprétation plus difficile.
Les chiens brachycéphales atteints de maladies respiratoires ou de dysfonctionnement des voies respiratoires sont susceptibles de développer une dyspnée menaçant le pronostic vital.

Utilisation pendant la gravidité
Bien que les études de laboratoire sur le rat n'aient pas mis en évidence d'effets tératogènes ou foetotoxiques, l'utilisation de xylazine pendant les deux premiers trimestres de la gravidité ne doit se faire qu'après évaluation bénéfice/risque par le vétérinaire traitant.
Ne pas utiliser au cours des derniers stades de la gestation (en particulier chez les bovins et les chats) sauf au moment de la mise bas, car la xylazine peut provoquer des contractions utérines et risque d'induire des contractions prématurés. Ne pas utiliser chez des vaches receveuses de transplantations d'ovules, car l'augmentation du tonus utérin est susceptible de réduire la probabilité d'implantation.

EFFETS INDÉSIRABLES
D'une manière générale, les effets indésirables typiques des agonistes α-2-adrénergiques comme une bradycardie, une arythmie réversible et une hypotension sont susceptibles de se produire.
La thermorégulation peut être influencée. La température corporelle risque de diminuer ou d'augmenter en fonction de la température ambiante.
Une dépression et/ou un arrêt respiratoire sont susceptibles de se produire, en particulier chez le chat.

Bovins:
La xylazine risque d'induire une mise bas prématurée et elle réduit également l'implantation de l'oeuf fécondé.
A fortes doses de xylazine, les bovins présentent parfois des selles molles pendant les 24 h qui suivent.
Les autres réactions indésirables sont des ronflements, une hypersalivation, une atonie du rumen, une atonie de la langue, des régurgitations, des ballonnements, un stridor nasal, une hypothermie, une bradycardie, une augmentation de la production d'urine et un prolapsus du pénis réversible.
Les effets indésirables sont généralement plus prononcés après une administration i.m. qu'après une administration i.v.

Chevaux:
Les chevaux transpirent fréquemment lorsque les effets de la sédation s'estompent.
Des cas de bradycardie sévère et de diminution de la fréquence respiratoire ont été plus particulièrement signalés chez les chevaux.
Après administration, une augmentation transitoire, puis une chute de la tension artérielle sont généralement observées.
Une augmentation de la production d'urine a été signalée.
Des tremblements musculaires et des mouvements en réponse à des stimuli auditifs ou physiques puissants peuvent survenir. Rarement des réactions violentes ont été signalées après administration de xylazine. Une ataxie et un prolapsus du pénis réversible peuvent se produire.
Dans de très rares cas, la xylazine risque d'induire de légères coliques du fait de la dépression temporaire de la motricité intestinale. A titre préventif, le cheval ne doit être alimenté qu'après disparition complète de l'effet de la sédation.

Chiens et chats:
Les chats et les chiens vomissent fréquemment au début de la sédation induite par xylazine, en particulier s'ils viennent juste d'être nourris.
Les animaux peuvent présenter une hypersalivation suite à l'injection de xylazine.
Les autres effets indésirables chez les chiens et les chats sont: tremblements musculaires, bradycardie avec bloc auriculo-ventriculaire, hypotension, dépression respiratoire, mouvements en réponse à des stimuli auditifs puissants, hyperglycémie et augmentation de la production d'urine chez le chat.
Chez le chat, la xylazine provoque des contractions utérines et risque d'induire une mise bas prématurée.
Chez le chien, les effets indésirables sont généralement plus prononcés après une administration s.c. qu'après administration i.m. et l'effet peut être moins prévisible.
Chez certaines races prédisposées de chiens à large poitrine (Grand Danois, Setter Irlandais), de rares cas de ballonnements ont été signalés.
Chez les animaux anesthésiés, principalement pendant et après la période de réveil, des troubles cardio-respiratoires (arrêt cardiaque, dyspnée, bradypnée, oedème pulmonaire, hypotension) et des symptômes neurologiques (spasmes, prostration, troubles pupillaires, tremblements musculaires) ont été observés dans de très rares cas.

DÉLAIS D'ATTENTE
Bovins, chevaux:
Tissus comestibles: 1 jour
Lait: aucun

INTERACTIONS
Les autres médicaments dépresseurs du SNC (barbituriques, narcotiques, anesthésiques, tranquillisants, etc.) risquent d'induire une dépression additionnelle lorsqu'ils sont utilisés en même temps que la xylazine. Si nécessaire, réduire leur dose. Utiliser la xylazine avec prudence en association avec des neuroleptiques ou des tranquillisants. Ne pas utiliser la xylazine en association avec des médicaments sympathomimétiques comme l'épinephrine étant donné le risque d'apparition d'une arythmie ventriculaire.
Des arythmies cardiaques susceptibles d'être fatales sont possibles dans le cadre de l'utilisation intraveineuse concomitante de sulfamides potentialisés et d'agonistes des récepteurs adrénergiques α2. Même si de tels effets n'ont pas été rapportés avec ce médicament vétérinaire, il est recommandé de ne pas procéder à une administration intraveineuse de produits contenant du triméthoprime/sulfamide sur des chevaux sous sédation par la xylazine.

REMARQUES PARTICULIÈRES
Tenir hors de portée des enfants.

Conservation

Conserver à température ambiante (15-25 °C) dans l'emballage d'origine. Ne pas mettre au réfrigérateur. Protéger du gel.
Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention ‘EXP' sur le récipient.
Délai d'utilisation après la première ouverture: 28 jours. Le bouchon en caoutchouc ne doit pas être perforé plus que 20 fois.

Incompatibilités
En l'absence d'études de compatibilité, ne pas mélanger ce médicament vétérinaire avec d'autres médicaments vétérinaires.

Précautions pour l'utilisateur
En cas d'auto-injection ou d'ingestion orale accidentelle, demandez immédiatement conseil à un médecin et montrez-lui la notice ou l'étiquette. Ne conduisez pas à cause des risques de sédation et de variation de la tension artérielle.

  • Eviter tout contact avec la peau, les yeux ou les muqueuses. Après exposition, laver immédiatement les zones de peau exposées avec de grandes quantités d'eau, enlever les vêtements contaminés qui sont en contact direct avec la peau.
  • En cas de projection accidentelle dans les yeux, rincer abondamment avec de l'eau fraîche. Si des symptômes surviennent, demander conseil à un médecin.
  • Chez des femmes enceintes, veiller tout particulièrement à prévenir toute auto-injection, celle-ci pouvant entraîner des contractions utérines et faire baisser la tension artérielle du foetus.
  • Note pour le médecin: La xylazine est un agoniste des récepteurs adrénergiques α2 susceptible de provoquer des effets cliniques comme une sédation dépendante de la dose, une dépression respiratoire, une bradycardie, une hypotension, la bouche sèche et une hyperglycémie. Des arythmies ventriculaires ont également été signalées. Instaurer un traitement symptomatique des effets respiratoires et hémodynamiques.

SWISSMEDIC 65'806 (B)
Code ATCvet: QN05CM92

PRÉSENTATIONS
Flacons de 10, 25 et 50 ml.

TITULAIRE DE L'AUTORISATION
Virbac (Switzerland) AG, Opfikon

Mise à jour de l'information: Février 2016