Alvegesic 1% forte ad us. vet., Solution injectable

Analgésique pour chevaux, chiens et chats, antitussif pour chiens

 

Alvegesic 1% forte

 

Composition
1 ml de solution injectable contient:
Butorphanolum 10 mg ut Butorphanoli tartras, Acidum citricum monohydricum, Natrii citras, Natrii chloridum, Conserv.: Benzethonii chloridum 0,1 mg, Aqua ad injectabilia ad 1ml

Propriétés/Effets
Groupe pharmacothérapeutique: Analgésique du groupe des agonistes-antagonistes des opioïdes.
Le butorphanol est un agoniste-antagoniste des opioïdes possédant une activité agoniste intrinsèque au niveau des récepteurs κ des opioïdes et une activité antagoniste au niveau des récepteurs μ des opioïdes. L'activité des opioïdes endogènes et exogènes se produit par le biais de la liaison avec les récepteurs opioïdes situés dans le cerveau, la moelle épinière et le système périphérique. L'activation des récepteurs opioïdes est associée à des modifications de la conduction ionique et des interactions avec la protéine G, aboutissant à l'inhibition de la transmission de la douleur. Dans les études expérimentales ayant utilisé différents modèles de douleur et dans les études cliniques, le butorphanol a démontré un bon effet analgésique chez le chat, le chien et le cheval, en particulier en cas de douleurs viscérales et profondes. Les substances qui interagissent avec les récepteurs μ et κ ont également des propriétés antitussives marquées. La corrélation entre l'action antitussive et l'efficacité analgésique d'un opioïde donné est cependant faible. Utilisé comme antitussif chez le chien, le butorphanol a, après administration sous-cutanée, une action au moins 100 fois supérieure à celle de la codéine, 10 fois supérieure à celle de la pentazocine et 4 fois supérieure à celle de la morphine.

Pharmacocinétique
Quel que soit le mode d'administration, la résorption du butorphanol est rapide et pratiquement totale, avec des concentrations sériques maximales au bout de 0,5 à 1,5 heures. Le butorphanol se distribue largement dans l'organisme (volume de distribution apparent > 1 litre/kg), une propriété typique des opiacés.
Le butorphanol subit une métabolisation hépatique extensive. L'élimination plasmatique du principe actif sous forme inchangé est rapide, tant chez l'homme que chez les animaux. Le butorphanol est principalement excrété par les reins. Seuls 10 à 14 % du butorphanol administré par voie parentérale sont éliminés par excrétion biliaire.

Indications
Analgésique pour chevaux, chiens et chats. Antitussif pour chiens.
Cheval:
Comme analgésique:
La solution injectable d'ALVEGESIC 1 % forte ad us. vet. est un analgésique d'action centrale et peut être utilisée pour soulager les douleurs abdominales modérées à sévères chez les chevaux adultes et les poulains d'un an.
Comme sédatif:
L'utilisation de la solution injectable d'ALVEGESIC 1 % forte ad us. vet. après l'administration de chlorhydrate de détomidine ou de romifidine permet d'obtenir une sédation très profonde. L'association sédative de butorphanol et de chlorhydrate de détomidine a été utilisée avec succès dans les procédés suivants: radiographies, tonte, suture de plaies, traitement dentaire, castration en position debout, soin des sabots, examen rectal et mise en place d'une sonde gastrique.

Chien:
Comme analgésique:
Pour soulager les douleurs légères à modérées chez le chien. La solution injectable d'ALVEGESIC 1 % forte ad us. vet. peut aboutir à une analgésie appropriée après une série d'interventions chirurgicales, en particulier les opérations des tissus mous.
Comme sédatif:
Une sédation profonde à très profonde ne peut être obtenue qu'en association avec le chlorhydrate de médétomidine. Cette association se prête à une série d'interventions telles que nettoyage des oreilles, soin de plaies, vidange des glandes anales, mise en place de bandages durcissants et radiographies.
En prémédication anesthésique:
Le butorphanol a été utilisé avec succès pour la prémédication dans les anesthésies par inhalation. L'effet d'épargne d'anesthésiques a été d'environ 10 – 15 %. Dans le cadre de la prémédication, le butorphanol a aussi été associé avec des principes actifs tels que l'acépromazine et la médétomidine.
Comme antitussif:
La solution injectable d'ALVEGESIC 1 % forte ad us. vet. peut être utilisée chez le chien comme antitussif.

Chats:
Comme analgésique:
Pour soulager les douleurs chez le chat. L'administration unique de la solution injectable d'ALVEGESIC 1 % forte ad us. vet. avant la fin de l'opération aboutit à une analgésie de courte durée pendant la phase de réveil, après des traitements chirurgicaux (ovariectomies, opérations orthopédiques et opérations des tissus mous).
Comme sédatif en association avec du chlorhydrate de médétomidine:
Une sédation très profonde ne peut être obtenue qu'en association avec le chlorhydrate de médétomidine. Cette association se prête aux procédures suivantes: radiographies, examen de fractures, mise en place de bandages durcissants, démêlage de la fourrure, nettoyage des oreilles, soin de plaies et autres interventions mineures.

Posologie/Mode d'emploi
Cheval: En injection intraveineuse.
Pour l'analgésie:
0,1 mg de butorphanol/kg de poids vif correspond à 5 ml d'ALVEGESIC 1 % forte/500 kg de poids vif. La dose peut être renouvelée au bout de 3 - 4 heures. Ne pas dépasser 48 heures de traitement. Les effets analgésiques apparaissent dans les 15 minutes.
Pour la sédation en association avec du chlorhydrate de détomidine:
10 μg de chlorhydrate de détomidine/kg de poids vif en i.v., puis 25 μg de butorphanol/kg de poids vif en i.v. correspondant à 0,25 ml d'ALVEGESIC 1 % forte/100 kg de poids vif en l'espace de 5 minutes.
Pour la sédation en association avec la romifidine:
40 -120 μg de romifidine/kg de poids vif en i.v., puis 20 μg de butorphanol/kg de poids vif en i.v. correspondant à 0,2 ml d'ALVEGESIC 1 % forte/100 kg de poids vif en i.v.

Chien: En injection intraveineuse, intramusculaire et sous-cutanée.
Pour l'analgésie:
0,2 - 0,3 mg de butorphanol/kg de poids corporel correspondant à 0,02 - 0,03 ml d'ALVEGESIC 1 % forte/kg de poids corporel. La solution injectable d'ALVEGESIC 1 % forte ad us. vet. doit être administrée avant la fin de l'anesthésie afin d'avoir une action analgésique pendant la phase de récupération. Les effets analgésiques apparaissent dans les 15 minutes. Si nécessaire, la dose peut être répétée pour obtenir une analgésie continue.
Pour la sédation en association avec le chlorhydrate de médétomidine:
0,1 mg de butorphanol/kg de poids corporel correspondant à 0,01 ml d'ALVEGESIC 1 % forte/kg de poids corporel et 10-25 μg de médétomidine/kg de poids corporel, selon le niveau de sédation recherché, les deux principes actifs étant administrés en injection intramusculaire ou intraveineuse. Pour l'installation d'une sédation très profonde, il faut attendre 20 minutes avant de commencer l'intervention. L'inversion de l'action de la médétomidine à l'aide de 50 – 125 μg d'atipamézole/kg de poids corporel entraîne le passage de l'animal en décubitus sternal au bout de 5 minutes environ et en position debout environ 2 minutes plus tard.
Pour la prémédication anesthésique:
0,1 - 0,2 mg de butorphanol/kg de poids corporel correspondant à 0,01 - 0,02 ml d'ALVEGESIC 1 % forte/kg de poids corporel, administrés 15 minutes avant l'induction.
Pour l'utilisation comme antitussif:
0,05 mg de butorphanol/kg de poids corporel correspondant à 0,005 ml d'ALVEGESIC 1 % forte/kg de poids corporel, 2 fois par jour, en s.c.

Chats: En injection intraveineuse, intramusculaire et sous-cutanée.
Pour l'analgésie:
0,4 mg de butorphanol/kg de poids corporel, en s.c. correspondant à 0,04 ml d'ALVEGESIC 1 % forte/kg de poids corporel, en s.c., 0,2 - 0,4 mg de butorphanol/kg de poids corporel, en i.m. correspondant à 0,02 - 0,04 ml d'ALVEGESIC 1 % forte/kg de poids corporel, en i.m. 0,2 mg de butorphanol/kg de poids corporel, en i.v. correspondant à 0,02 ml d'ALVEGESIC 1 % forte/kg de poids corporel, en i.v.
Des études précliniques sur des modèles et des études cliniques sur le terrain, effectuées chez le chat, ont démontré que l'effet analgésique du tartrate de butorphanol apparaît dans les 20 minutes et persiste pendant 3 à 6 heures chez la majorité des chats qui y répondent, après une injection sous-cutanée. La dose peut être répétée jusqu'à 4 fois par jour, pendant 2 jours au maximum. Pour l'analgésie post-opératoire, le butorphanol doit être administré 15 minutes avant le réveil.
Pour la sédation en association avec le chlorhydrate de médétomidine:
0,4 mg/kg de butorphanol correspondant à 0,04 ml d'ALVEGESIC 1 % forte/kg de poids corporel avec 50 μg/kg de médétomidine, en administrant les deux séparément, soit par voie intramusculaire soit par voie sous-cutanée. L'inversion de l'action du chlorhydrate de médétomidine à l'aide de 125 μg d'atipamézole/kg de poids corporel entraîne le passage de l'animal en décubitus sternal au bout de 4 minutes et en position debout 1 minute plus tard. Pour faciliter l'utilisation chez les chiens de petite taille et les chats, la solution injectable peut être diluée avec une solution isotonique pour perfusion (par ex. chlorure de sodium à 0,9%).

Limitations d'emploi
a. Contre-indications
Ne pas utiliser en cas d'hypersensibilité au butorphanol ou à l'un des excipients. Ne pas utiliser chez les animaux présentant des antécédents de maladies hépatiques. Ne pas utiliser en cas d'insuffisance cardiaque ou respiratoire manifeste, d'épilepsie et de constipation.

b. Précautions

L'innocuité de l'utilisation n'a pas été étudiée chez les chattes gravides, les chats d'élevage mâles ou les jeunes chats de moins de 4 mois, ainsi que chez les animaux gravides et ceux en phase de lactation. L'utilisation de la solution injectable d'ALVEGESIC 1 % forte ad us. vet. est donc déconseillée dans ces groupes. Les métabolites (hydroxybutorphanol et norbutorphanol) n'ont a priori aucune activité pharmacologique. En cas d'insuffisance hépatique cliniquement significative, réduire la dose de butorphanol et/ou prolonger l'intervalle d'administration.

Surdosage (symptômes, mesures d'urgence, antidote)

Un surdosage par le butorphanol chez le cheval s'est traduit par une désorientation, une ataxie et une dépression. Après un surdosage (administration d'une dose 40 fois supérieure à la dose recommandée) chez le chat, une incoordination, une salivation et de faibles convulsions ont été observées.
Chat, chien: en cas de dépression respiratoire, la naloxone peut être utilisée comme antidote.
Mises en garde particulières à chaque espèce cible
Chien: En cas d'administration par voie intraveineuse, prodéder à une injection lente du produit.
Chat: Pour calculer la dose correcte, il faut peser les chats. L'ALVEGESIC 1 % forte ad us. vet. utilisé seul ne permet pas d'obtenir une sédation profonde chez le chat.

Effets indésirables
Cheval: L'effet indésirable le plus fréquent est une ataxie légère pouvant persister entre 3 et 10 minutes. De plus, des tremblements et une agitation peuvent survenir après l'utilisation. Une légère sédation peut apparaître chez environ 15 % des chevaux. Le butorphanol diminue la motilité du tractus digestif. L'effet inhibiteur du butorphanol sur les fonctions du tractus gastro-intestinal impose une grande prudence dans l'utilisation de la solution injectable d'ALVEGESIC 1% forte ad us. vet., chez les chevaux ayant tendance à présenter une constipation.
Chien: Ataxie, anorexie et diarrhée passagères ont été observées dans de rares cas. Une dépression cardio-pulmonaire modérée à sévère peut survenir lorsque la solution injectable d'ALVEGESIC 1 % forte ad us. vet. est administrée rapidement par injection intraveineuse.
Chat: Une mydriase est fréquemment observée. En partie l'injection conduit à des réactions douloureuses.

Délai d'attente
Cheval: 1 jour

Interactions
Avant d'utiliser une association, il faut lire les «Contre-indications» et «Mises en garde» dans l'information sur le médicament de l'autre produit. Le butorphanol est un analgésique puissant qui doit être utilisé avec prudence en association avec d'autres médicaments à action sédative ou analgésique, car il faut s'attendre à des effets synergétiques. L'utilisation de la solution injectable d'ALVEGESIC 1 % forte ad us. vet. peut avoir une incidence sur l'administration ultérieure d'autres principes actifs analgésiques (par exemple des doses plus élevées de morphine ou d'oxymorphone sont nécessaires, s'ils sont administrés après un agoniste-antagoniste). L'utilisation de la solution injectable d'ALVEGESIC 1% forte ad us. vet. peut partiellement supprimer l'action de la morphine ou de l'oxymorphone administrées préalablement.
Chien: En cas de toux, les expectorants ne doivent pas être administrés simultanément au butorphanol.

Remarques particulières
La compatibilité physico-chimique avec d'autres médicaments n'a pas été étudiée. L'utilisation de différentes solutions injectables dans la même seringue injectable est déconseillée, car on ne peut pas exclure l'apparition de précipités résultant d'une modification du pH ainsi que d'éventuelles réactions chimiques, avec les modifications d'efficacité qui en résultent. L'administration échelonnée des solutions injectables dans des seringues stériles séparées et à des sites d'injection différents est recommandée.

Précautions particulières pour l'utilisateur:

La solution injectable d'ALVEGESIC 1% forte ad us. vet. a une action de type opioïde. Des mesures de précaution doivent être prises pour éviter toute auto-injection ou injection d'un tiers. En cas d'auto-injection accidentelle, consulter immédiatement un médecin et montrer la notice ou l'étiquette au médecin. Conserver à l'abri de la lumière et à température ambiante (15 - 25°C). Délai d'utilisation après ouverture du flacon: 28 jours. Conserver hors de portée des enfants.

Swissmedic 57361 (A)
Code ATCvet: QN02AF01

Présentation
Flacons en verre blanc de 10 ml

Fabricant: ALVETRA u. WERFFT GmbH A-2491 Neufeld/Leitha
Titulaire de l'autorisation: Virbac (Switzerland) AG Opfikon

Mise à jour de l'information: Juillet 2010